OFFRE DE PRET CHEZ NATHALIE VASSELIERE

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

actualité:blog:2008.06.26_les_pistes_de_la_réforme [2009/11/23 14:46] (Version actuelle)
marcantoine Page name changed from actualité:blog:2008_06_26_les_pistes_de_la_réforme to actualité:blog:2008.06.26_les_pistes_de_la_réforme
Ligne 1: Ligne 1:
 +h1. 2008.06.26 Adoption : les pistes de la réforme
  
 +source : [[http://​www.lefigaro.fr/​actualite-france/​2008/​06/​27/​01016-20080627ARTFIG00012-adoption-les-pistesde-la-reforme.php| Le figaro]]\\  ​
 +Agnès Leclair\\  ​
 +
 +**La secrétaire d'​État à la Famille, Nadine Morano, veut créer un portail Internet et relancer l'​adoption nationale.**\\  ​
 +Rendre l'​adoption plus facile et augmenter le nombre d'​enfants accueillis dans les familles. Tel est le but d'une série de mesures que le gouvernement s'​apprête à lancer. 25 000 familles disposent d'un agrément et espèrent recueillir un enfant. Mais seules 3 800 adoptions ont été réalisées par des Français en 2007.\\  ​
 +
 +La secrétaire d'​État à la Famille, Nadine Morano, s'​apprête à annoncer la mise en place d'un portail Internet pour centraliser les informations sur l'​adoption. «L'​objectif est de diffuser des informations plus précises aux couples qui ne disposent pas encore de l'​agrément,​ précise la ministre au Figaro. Et également de proposer un meilleur accompagnement des familles qui ont déjà adopté .»\\  ​
 +
 +Un projet qui suscite déjà des critiques. «S'il s'agit de la mesure principale de Nadine Morano pour résoudre le problème de l'​adoption,​ c'est vraiment la montagne qui accouche d'une souris», s'​étonne Janice Peyré, présidente d'EFA, la principale association française pour l'​adoption. «Certes ce n'est pas un portail Internet qui va faire avancer le dossier, mais cette création est une bonne chose car on manque d'​informations centralisées et accessibles à tous», nuance Yves Nicolin, président de l'​Agence française de l'​adoption (AFA).\\  ​
 +
 +La relance de l'​adoption nationale, une des préconisations de Jean-Marie Colombani, auteur du récent rapport commandé par le chef de l'​État,​ est également un élément central du plan du secrétariat d'​État à la Famille. Quelques centaines d'​enfants français seulement sont adoptables chaque année étant donné le faible recours à l'​article 350 du Code civil sur la déclaration judiciaire d'​abandon. Ce dernier prévoit qu'un enfant est déclaré abandonné si ses parents s'en sont «manifestement désintéressés» pendant une période d'un an après qu'un tiers eut instruit cette demande d'​abandon. «En France, le lien juridique entre l'​enfant abandonné et ses parents biologiques est maintenu trop longtemps. Cela rend ces enfants inadoptables»,​ relève Nadine Morano qui veut favoriser l'​adoption des pupilles de la nation. Une concertation sera organisée avec les conseils généraux afin d'​établir un référentiel sur le délaissement parental. Ces derniers seront également consultés pour réfléchir à une meilleure diffusion de l'​information concernant les agréments. «Plus d'​enfants issus d'une fratrie ou “à particularité”,​ malades ou handicapés,​ pourraient être recueillis par une famille», prône enfin la ministre.\\  ​
 +
 +**Une autorité centrale**\\  ​
 +Dans un contexte difficile de baisse des adoptions à l'​étranger,​ d'un peu plus de 20 % en France en 2007 et après le fiasco de L'​Arche de Zoé, Rama Yade, la secrétaire d'​État aux droits de l'​homme,​ s'est vu confier le dossier de l'​adoption internationale. Son cabinet dit avoir retenu l'​ensemble des dix propositions de Jean-Marie Colombani concernant ce volet. Les associations restent particulièrement attentives à la création d'une autorité centrale, la principale mesure du rapport Colombani. Nombre d'​acteurs estiment qu'​elle est primordiale pour définir une politique en matière d'​adoption internationale et fixer des objectifs aux Organismes autorisés pour l'​adoption (OAA) et à l'AFA sur le terrain.\\  ​
 +
 +Mercredi, un ambassadeur en mission chargé de l'​adoption internationale a été nommé en Conseil des ministres. Il s'agit de Jean-Paul Moncheau, conseiller des affaires étrangères hors classe, qui prendra ses fonctions à compter du 15 juillet. Il lui appartiendra de piloter le volet international de l'​adoption pour le Quai d'​Orsay.
 +{{tag>​France actualité 2008 Morano}}

Outils personnels