OFFRE DE PRET CHEZ NATHALIE VASSELIERE

2008.06.27 Abandons à la naissance en hausse

source : 7sur7.be
Les parlementaires du Conseil de l'Europe se sont prononcés vendredi pour une amélioration des procédures en matière d'abandon à la naissance, “un phénomène qui est loin de se tarir”. L'Assemblée parlementaire (APCE) a demandé le développement de centres d'hébergement mère/enfant et des délais de rétractation plus longs pour la mère qui abandonne son bébé.

Selon un rapport discuté par les parlementaires, il s'agit le plus souvent de très jeunes femmes, souvent d'origine étrangère, sans autonomie (migrantes irrégulières, prostituées) qui n'ont pu recourir à la contraception ou à l'avortement interdits dans certains pays. Certains nourrissons sont abandonnés dans une structure prévue à cet effet, rappelant les “tours d'abandon” pour bébés qui existaient au Moyen Age, a expliqué le parlementaire britannique Michael Hanckok, auteur du rapport.

En Allemagne, Suisse, Autriche, Hongrie, Slovaquie, Belgique, Italie, de telles “boîtes” permettent à la mère de déposer son enfant qui sera ensuite confié à une famille d'accueil en attendant une adoption. On en compte 80 en Allemagne et quelques dizaines dans des pays comme l'Italie ou la République tchèque, selon le rapport. Le Japon vient d'en créer une à Kumamoto tandis qu'aux États-Unis, depuis 1999, la plupart des Etats permettent la dépose anonyme des bébés, de la naissance jusqu'à un an, dans des lieux sécurisés, sans risque de poursuites pénales.

La “boîte à bébés” fait cependant controverse parce qu'elle “incite à accoucher dans la solitude” et parce que l'abandon reste un crime dans certains pays, selon le rapporteur. Ses partisans avancent des arguments éthiques: lutte contre l'avortement, prévention des abandons sauvages, des infanticides et de la maltraitance, et certitude de voir les enfants adoptés. Ce système “est un moindre mal car la vie de l'enfant n'est pas mise en péril et il devient adoptable”, a résumé vendredi le parlementaire français André Schneider, traduisant l'avis de ses pairs. (belga/7sur7)


Outils personnels