OFFRE DE PRET CHEZ NATHALIE VASSELIERE

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

actualité:blog:2008.09.09_new_times_kigali [2008/09/10 14:27] (Version actuelle)
kim créée
Ligne 1: Ligne 1:
 +h1. 2008.09.09 Rwanda: Les parents réclament leurs enfants adoptés illégalement
  
 +source : [[http://​allafrica.com/​stories/​200809090290.html|The New Times (Kigali) and All Africa]], traduction [[http://​fait-en-coree.blogspot.com/​2008/​09/​rwanda-parents-demand-for-their.html|Fabriquée en Corée]] et Coeur Adoption\\  ​
 +
 +Godfrey Ntagungira\\  ​
 + ​Province orientale\\  ​
 +
 +Un certain nombre de parents de l'​ancien Umuvumba (actuellement une partie du district de Nyagatare, province de l'est) a demandé au gouvernement d'​intervenir dans le rapatriement de leurs enfants qui ont été emmenés en Europe pendant le génocide de 1994 et adoptés illégalement.\\  ​
 +
 +Les enfants vivraient en France.\\  ​
 +
 +Selon le Rapport Mucyo sur le rôle de la France dans le génocide, les enfants en question étaient auparavant abrités au centre de l'​orphelinat Sainte-Agathe qui était situé à Masaka, une banlieue de Kigali.\\  ​
 +
 +Le rapport dit aussi que l'​orphelinat était dirigé et financé par Agathe Kanziga, l'​épouse de l'​ancien chef d'Etat du Rwanda, Juvénal Habyarimana.\\  ​
 +
 +Le centre était géré par les Sœurs de Saint-Vincent Palotti étaient apparemment chargées de recevoir les orphelins des soldats des Forces armées rwandaises (FAR) tués au combat.\\  ​
 +
 +À l'​orphelinat,​ sœur Edita, une citoyenne polonais, s'​était vue confier la responsabilité de trouver des familles en Europe, en particulier la France, pour adopter ces enfants.\\  ​
 +
 +Une douzaine de parents, qui préfèrent garder l'​anonymat pour des raisons de sécurité, affirment que leurs enfants ont été pris lors de l'​évacuation des ressortissants français dans le génocide de 1994 par les soldats français.\\  ​
 +
 +L'un des parents en colère qui a récemment parlé à ce journaliste s'est plaint que, depuis que leurs enfants ont été évacués par l'​équipe d'​évacuation français au plus fort du génocide, qu'ils (les parents) n'ont pas obtenu toute l'​information sur leur sort.\\  ​
 +
 +Les parents des enfants adoptés illégalement soutiennent que la méthode appliquée pour l'​adoption de leurs enfants contredit avec l'​article 341 de la Constitution rwandaise.\\  ​
 +
 +La loi prévoit que pour adopter légalement un enfant, la condition suprême est le consentement des deux parents, signifiant le père et la mère et l'​adoptant devant un notaire ou devant le Greffier de leur résidence.\\  ​
 +
 +"Aucun article n'a pas été observé. Alors, nous avons besoin de voir le retour de nos enfants parce que nous, comme parents, n'​avons jamais consenti à leur adoption. Nous comprenons qu'ils ont été pris à la suite du génocide de 1994 mais même après le génocide, rien n'a été fait . Notre gouvernement doit intervenir et nous le retourner",​ a souligné un autre parent en colère.\\  ​
 +
 +Encore un autre parent a dit qu'​elle a apprécié le fait qu'on ait donné prééminence sur la question de leurs enfants dans le rapport de la Commission de Mucyo. Que ceci leur donne l'​espoir que les organismes de droits de l'​homme interviendront pour restaurer les droits des deux parties.\\  ​
 +
 +Selon le rapport Mucyo, la direction de l'​orphelinat Sainte-Agathe était politiquement motivée par l'​idéologie politique de ce temps qui inclut la discrimination ethnique contre les Tutsis ou les Hutus qui distanciaient eux-mêmes de l'​idéologie.\\  ​
 +
 +Le rapport révèle également que l'​évacuation sélective a été menée par les Français en avril 1994. Selon le rapport, les évacués de l'​orphelinat ont d'​abord été logés dans un centre d'​accueil pour demandeurs d'​asile à Créteil, une région à Paris.\\  ​
 +
 +Ils ont ensuite été emmenés à Olivet dans le sud d'​Orléans où, pendant deux ans et demi, ils ont été logés dans un immeuble mis à leur disposition par le Conseil général du Loiret, d'où ils ont été confiés à des familles.
 +
 +
 +{{tag>​actualité 2008 France Rwanda}}

Outils personnels