2008.09.11 Recul de l'adoption d'enfants d'autres pays

source : Swissinfo.ch

En Suisse, l'adoption internationale est en recul, car de nombreux Etats parviennent à placer ou faire adopter les enfants dans leur pays d'origine. Un constat dressé par l'Office fédéral de la justice, à l'occasion d'un colloque suisse sur l'adoption internationale.

Depuis 2005, le nombre d'adoptions internationales affiche un net recul en Suisse. Cette tendance s'observe aussi dans les autres pays. Alors que 557 enfants étrangers étaient adoptés sur sol helvétique en 2004, seuls 299 l'étaient en 2007.

Du côté des demandes, deux tiers des requérants n'ont pas réalisé leur rêve d'avoir un enfant alors qu'ils ont été jugés aptes à l'adoption, selon l'Office fédéral de la justice (OFJ).

Le déséquilibre de plus en plus marqué entre l'offre et la demande accroît les risques d'abus au détriment des enfants et des parents biologiques, estime l'OFJ. Pour combattre ce risque, la communauté internationale s'est dotée de la Convention de La Haye sur l'adoption. En Suisse, elle est entrée en vigueur en 2003.

L'application de ce texte facilite en particulier la collaboration entre le pays d'origine et le pays d'accueil de l'enfant. Au niveau suisse, il permet une meilleure coordination entre la Confédération et les cantons.


Outils personnels