Un crédit vous est gratuit avec le groupe “Crédit finance service” si vous étés vraiment éligible pour un crédit ou financement. Contactez les dés aujourd'hui pour en bénéficié de leurs service sans aucun regrette économique de votre niveau.

Contact: cfi.service.01@gmail.com Whatshapp: +33733622558

2008.09.18 Marseille - Le petit Mohamed bientôt adopté par sa mère ?

source : TF1 LCI.fr

Alexandra GUILLET

La fin du cauchemar semble approcher pour Fatma. Selon La Chaîne Marseille, qui révèle l'information, son avocate vient de recevoir sa kafala, le document officiel algérien qui lui confère le droit de garde de Mohamed. Ce garçon de 2 ans et demi avait été retrouvé seul dans la cité de Fonscolombes à Marseille le 5 août dernier. Le document, qui tisse enfin un lien officiel entre la mère et l'enfant va être traduit de l'arabe et transmis au juge d'instruction et au juge pour enfants de Marseille afin de lancer une procdéure d'adoption. Pour l'avocate de Fatma, maître Valérie Picard-Dabée, interviewée par LCM, ce document “est la preuve que Fatma doit s'occuper de cet enfant comme si c'était son propre enfant. C'est une obligation, comme si c'était une adoption”.

La justice va désormais devoir statuer sur ce document qui n'a pas de valeur légale en droit français. Selon Me Picard-Dabée, Fatma devra également attendre le résultat de l'enquête sociale avant de pouvoir récupérer son enfant, toujours placé en foyer.

Rappel des faits

Le 5 août, Mohamed avait été retrouvé seul dans la cité marseillaise de Fonscolombes. Pendant deux semaines, malgré un appel à témoins, personne ne réclamera l'enfant. Jusqu'à ce qu'une cousine de Fatma reconnaisse sa photo dans le journal et la prévienne. La jeune femme rentre d'Algérie le 19 août et explique alors aux policiers être partie dans sa famille avec ses quatre autres enfants tandis que Mohamed, resté à cause d'un problème de passeport, était confié à la garde d'une amie, Naïma, à laquelle elle avait laissé de l'argent, des vêtements et les clés de son appartement.

Naïma, qui lui aurait caché la disparition de l'enfant, reste introuvable depuis la révélation de l'affaire. Elle serait en France en situation irrégulière. De nationalité algérienne et résidant régulièrement en France “depuis douze ou treize ans”, Fatma élève seule sa famille. L'enquête avait révélé que si elle était bien la mère biologique de quatre de ses enfants, elle n'était pas celle de Mohamed. Découverte qui lui avait valu d'être mise en examen pour “simulation d'enfant”. Depuis, elle n'avait cessé de clamer qu'elle était bien la mère de cet enfant, qu'elle avait recueilli légalement juste après sa naissance. C'est sa soeur, toujours en Algérie, qui a réussi à retrouver la fameuse Kafala et qui lui a transmis par fax.


Outils personnels