2008.10.08 Bloqués par la Colombie pour une bête signature

source: L'essentiel

BOGOTÁ/LUXEMBOURG - Pierre-Yves Mathonet et son épouse sont bloqués en Colombie depuis deux mois. Une grève des juges les empêche d'adopter une fillette de cinq mois.

Arrivé le 8 août à Bogotá avec femme et enfant, Pierre-Yves Mathonet pensait finaliser l'adoption de sa fille Charlotte, profiter de vacances au soleil puis reprendre sa vie au Luxembourg.

Mais le 3 septembre dernier, une grève des juges colombiens est venue tout chambouler. La famille Mathonet est coincée en Colombie depuis. Sans alternative acceptable. «La seule chose qu'on nous ait proposée, c'est de rendre Charlotte à l'orphelinat. C'est tout à fait inconcevable. Cela reviendrait à un second abandon», s'emporte Pierre-Yves Mathonet.

Absents de leur travail respectif depuis deux mois, Pierre-Yves et Barbara - comme une centaine d'autres couples européens dans le même cas de figure - se retrouvent dos au mur.

«Mon épouse ne touche plus son salaire. Quant à moi, je vais devoir rentrer avec mon fils sous peu et laisser ma femme et ma fille derrière nous». Si des contacts ont été noués avec les autorités, les solutions sont bien sommaires.

Finalement, les familles pourraient rentrer chez elles avec leurs enfants adoptés, mais risqueraient alors d'être dans l'illégalité, la procédure d'adoption restant incomplète.

«À un moment, il faut arrêter d'être bureaucrate et savoir faire preuve de pragmatisme», conclut Pierre-Yves Mathonet.

Patrick Théry


Outils personnels