l.com pour

* Financi

2008.11.18 Forte augmentation de l’aide publique de la France en direction de Haïti

source : Diplomatie.gouv

Michèle Pierre-Louis, Premier ministre d’Haïti a été reçue par Bernard Kouchner. Le ministre a assuré Mme Pierre-Louis du soutien de la France aux autorités haïtiennes dans leur action pour placer le pays sur la voie du développement. Le ministre a tout particulièrement salué les orientations que souhaite prendre Mme Pierre-Louis en matière de relance de la production agricole nationale, seule issue durable à la crise alimentaire.

Mme Pierre-Louis s’est entretenue également avec Rama Yade. Elle a remercié son interlocutrice pour la célérité avec laquelle l’aide française (un détachement de pompiers venant de Martinique) avait été déployée après l’effondrement d’une école en Haïti. Cet entretien a aussi permis de faire le point sur la question de l’adoption en Haïti. Mme Pierre-Louis et Mme Yade ont étudié les moyens d’accélérer les procédures d’adoption afin de réduire le temps d’attente imposé aux familles adoptantes.

Ces entretiens ont été l’occasion pour le ministre et la secrétaire d’Etat de manifester envers Haïti la solidarité de la France et de rappeler la réalité des liens étroits qui unissent nos deux pays. Cette solidarité s’est traduite de manière concrète par une forte augmentation de notre aide publique en faveur d’Haïti qui atteint aujourd’hui 34 millions d’euros. L’aide alimentaire française a par ailleurs été augmentée à la suite des catastrophes qui ont frappé Haïti, passant de 1,8 millions d’euros en 2007 à 5,8 millions d’euros en 2008.

Haïti traverse une période très difficile. Dans ce pays qui est le plus pauvre des Amériques, l’augmentation du prix des denrées alimentaires de base a provoqué, en avril dernier, des émeutes de la faim. Fin août et début septembre, des ouragans particulièrement dévastateurs ont touché le pays ; ils ont fait des centaines de morts, et détruit logements, infrastructures et récoltes. Il y a dix jours, le 9 novembre, l’effondrement d’une école a fait plus de 90 victimes.


Outils personnels