Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

actualité:blog:2008.12.04_cambodge [2008/12/06 14:09] (Version actuelle)
kim créée
Ligne 1: Ligne 1:
 +h1. 2008.12.04 Cambodge : Pavé de bonnes intentions ​
 +source : [[http://​www.cambodgesoir.info/​content.php?​itemid=35183&​p=|Cambodge Soir info]]\\  ​
  
 +Editorial du Cambodge Soir Hebdo n°60 du 4 décembre 2008.\\  ​
 +En début d’année 2008, le Cambodge et la France ont annoncé un recadrage rigoureux du processus des adoptions entre les deux pays. La directrice de l’AFA(1), et la secrétaire d’État en charge des droits de l’homme, Rama Yade, sont même venues à Phnom Penh rencontrer les personnes en charge de ce dossier au gouvernement. Toutes ces démarches avaient pour objectif d’éviter que les abus ayant conduit à la suspension du programme entre 2003 et 2006 ne se reproduisent. En cautionnant la reprise des adoptions, l’État français a suivi une ligne différente de plusieurs autres pays. Certaines chancelleries,​ dont celle de Grande-Bretagne,​ s’étaient émues de la ratification par le royaume de la convention de La Haye sur les adoptions en 2007, estimant que celui-ci était loin de respecter les standards internationaux en la matière. Les États-Unis,​ pour leur part, ont maintenu la suspension. Or, que constate-t-on aujourd’hui ? L’enquête publiée dans cette édition démontre que les problèmes de corruption, de népotisme et de laisser-aller restent toujours en vigueur.\\  ​
 +
 +Ces agissements au nom du profit prolifèrent au détriment de l’enfant. Les adoptants aisés ont beaucoup plus de chances de voir leur attente comblée. Le 25 novembre, le ministère français des affaires étrangères (MAE) a annoncé une nouvelle suspension des adoptions. Officiellement,​ en raison du trop faible nombre d’enfants proposés par le Cambodge. Le MAE explique également que cet arrêt provisoire permettra aux deux pays de construire un nouveau cadre de l’adoption française au Cambodge…\\  ​
 +
 +Ce dossier ressemble furieusement au serpent qui se mord la queue. Quoi qu’il en soit, les prochaines déclarations du Cambodge et de la France en matière d’adoption seront à prendre avec des pincettes. Car, derrière ces déclarations,​ la réalité se révèle beaucoup moins glorieuse et l’enfer est pavé de bonnes intentions. À force de ménager en toutes circonstances son partenaire cambodgien, la France risque de perdre une part de crédibilité en Asie.\\  ​
 +
 +
 +Jérôme Morinière
 +
 +
 +{{tag>​actualité 2008 France Cambodge AFA Yade}}

Outils personnels