OFFRE DE PRET CHEZ NATHALIE VASSELIERE

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

actualité:blog:2009.02.10_adoption_en_polynésie_française_moins_de_dérives_mais_des_dispositions_protectrices_nécessaires [2009/02/11 14:01] (Version actuelle)
marcantoine créée
Ligne 1: Ligne 1:
 +h1. 2009.02.10 Adoption en Polynésie française: moins de dérives mais des dispositions protectrices nécessaires
 +[[http://​www.tahitipresse.pf/​index.cfm?​snav=see&​presse=26709|Tahihipresse]] Dans son rapport relatif à l'​état des droits fondamentaux des enfants vivant en France, datant de décembre 2008 et présenté début février au Comité des droits de l'​enfant des Nations Unies, à Genève, la Défenseure des enfants, Dominique Versini, estime nécessaire l'​adoption de dispositions plus protectrices concernant l'​adoption en Polynésie française.
  
 +Pour Dominique Versini, ancienne secrétaire d'Etat UMP chargée des affaires sociales, "La Polynésie française connaît depuis mai 2004 une situation politique instable, qui s'est traduite par une quasi paralysie des initiatives dans le domaine de la protection de l'​enfance"​.
 +
 +**Des dispositions protectrices nécessaires**
 +
 +Si elle reconnaît néanmoins que les dérives qui ont pu avoir lieu, en lien avec la pratique traditionnelle du fa'​a'​amu (don d'​enfant),​ telles que les "​prospections intensives par des métropolitains pour obtenir des enfants à adopter, accompagnée de pressions sur la famille polynésienne,​ pour qu'​elle consente à l'​adoption,"​ se tarissent, du fait de la vigilance et d'une meilleure coordination des services sociaux, des juges et des associations,​ Dominique Versini, indique cependant dans son rapport que "​l'​adoption de dispositions plus protectrices concernant spécifiquement l'​adoption en Polynésie française reste nécessaire."​
 +
 +**Exclure l'​adoption si des solutions locales sont trouvées**
 +
 +Préconisant "une modernisation du processus par un meilleur encadrement des conditions d'​adoption,​ afin que soient mieux respectés les principes du droit international de l'​adoption"​ Elle estime que "le dispositif légal devrait exclure l'​adoption si des solutions locales peuvent être trouvées"​.
 +
 +Une des solutions, pour la Défenseure des enfants serait que "​l'​Assemblée de la Polynésie française, dans le cadre de ses compétences et dans le respect de celles de l'​Etat,​ adopte dans le futur Code de l'​action sociale et de la famille, des principes inscrits dans la tradition polynésienne,​ tels que la mise en œuvre en priorité de l'​adoption simple, reposant sur des liens de respect, de confiance et d'​estime réciproques entre la famille adoptante et la famille biologique, et favorisant l'​envoi régulier d'​informations sur l'​enfant."​
 +
 +{{tag>​Actualité 2009 polynésie_française}}

Outils personnels