2009.03.24 Responsabiliser l'adoption

source : Sud Ouest.com

CONVENTION. Rama Yade et Alain Juppé ont signé hier un accord visant à simplifier l'adoption internationale dans le respect de règles éthiques très strictes

La secrétaire d'État aux Droits de l'homme Rama Yade était reçue hier à l'hôtel de ville de Bordeaux par Alain Juppé pour la signature d'un accord visant à soutenir l'adoption internationale.

Par une aide financière de 50 000 euros répartie sur deux ans, la ville de Bordeaux va participer à l'envoi d'un volontaire à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso et ville jumelle de Bordeaux.

Cet émissaire du ministère des Affaires étrangères aura pour mission d'aider à la prise en charge des enfants des orphelinats. Lorsque celle-ci se révélera impossible à mettre en place localement, sa mission sera d'étudier les possibilités d'adoption en France et de faciliter les démarches des familles souhaitant accueillir l'enfant.

« Il y a tellement d'enfants abandonnés dans le monde, a déclaré Alain Juppé, et tellement de familles désirant avoir un enfant qu'il est dommage de voir le rythme de l'adoption en France diminuer. »

Diminution des adoptions

Rama Yade a en effet regretté une diminution de 20 % des adoptions en France entre 2006 et 2008, tout en insistant fortement sur la priorité d'une telle démarche : « Le plus important est le bonheur de l'enfant, a-t-elle dit. Il est très important que soit respectée la convention de La Haye garantissant les droits des enfants. »

Elle a également souligné l'importance de ne pas laisser les familles désirant adopter seules dans ces pays, au risque de les voir se tourner vers des intermédiaires peu scrupuleux, comme la récente l'affaire de l'Arche de Zoé l'a démontré.
Auteur : Barnabé Chaix


Outils personnels