2009.07.06 Adoption d’un enfant ‘volé’ : il restera en Belgique

source : RTL info

Un enfant chinois a été adopté par une famille belge alors que l'orphelinat dont il provient a violé les procédures légales. La Communauté française rassure : des procédures très strictes sont en vigueur pour éviter ce type de fraude. Les parents belges sont fortement protégés en cas de violation des conventions.

Le ministère de l’Enfance confirme qu’au moins un enfant a été adopté en Belgique en violation des procédures légales. Un orphelinat de la province de Guizhou en Chine est mis en cause : il aurait menacé des parents ou volé des bébés directement. Quoiqu'il en soit, l'adoption des parents belges ne peut être remise en question: “Ce sont des parents de plein droit”, rappelle la ministre de l'Enfance en Communauté française, Catherine Fonck.

Même si, en Chine, la procédure a été bafouée, l'enfant restera en Belgique

Une enquête est en cours et la ministre précise l’information : « Plusieurs enfants venant de cet orphelinat-là ont été adoptés en Belgique. A l’heure actuelle, il est impossible de savoir s’ils ont été kidnappés à leurs parents ou pas, tant que l’enquête n’est pas terminée. En tout cas, il est certain qu’il y a un enfant pour lequel la procédure a été directement bafouée », explique-t-elle. Même s'il s'avère que les conventions n'ont pas été respectées par l'orphelinat, les adoptions des parents étant reconnues par le droit belge, elles resteront légales et les parents ne verront pas leur enfant renvoyé vers la Chine.

En Flandre, selon Kind en Gezin, aucun enfant n’est concerné

Le service d'adoption Horizon et l'Autorité centrale flamande pour l'adoption (VCA) ont la certitude qu'aucun enfant chinois de la province de Guizhou n'est passé par leurs services de 2001 à 2009 pour être adopté dans une famille flamande, indique Kind en Gezin, l'équivalent de l'ONE au nord du pays.

En Chine, c’est un organisme central qui gère toutes les adoptions du pays. La Belgique n’a donc pas de contacts directs avec les orphelinats. La provenance des enfants est donc difficilement vérifiable. Chaque année, entre 50 et 100 enfants chinois sont adoptés en Belgique.


Outils personnels