2009.07.19 Un second nouveau-né abandonné dans la "boîte à bébés" d'une asbl anversoise

source : RTL.info

Un nourrisson d'environ deux jours a été recueilli samedi dans la “boîte à bébés” d'une asbl anversoise, le second en neuf années d'existence de cette structure, indiquent dimanche les journaux du groupe Corelio sur leur site internet.

Le bébé, un petit garçon, est en bonne santé, a confirmé l'asbl “Moeders voor Moeders” (mères pour mères) à l'agence Belga.

Il restera ce dimanche encore dans les murs de l'asbl avant d'être confié au home pour enfants du CPAS anversois, le “Good Engels”.

La justice a ouvert une enquête pour tenter d'identifier ses parents, mais elle ne dispose à l'heure actuelle d'aucun indice.

Le bébé, le deuxième à avoir été déposé en neuf ans d'existence la “boîte à bébés” d'Anvers, recevra automatiquement le nom de De Kleine (Le Petit), tout comme son prédécesseur Thomas, abandonné en novembre 2007 et qui a depuis été confié à une famille d'accueil souhaitant adopter. Sa tutrice sera la présidente du CPAS d'Anvers Monica De Coninck.

Sans tarder, le CPAS d'Anvers va se mettre à la recherche de parents candidats à l'adoption.

Le phénomène des abandons de bébé à la naissance est “loin de se tarir”, indiquaient encore récemment les parlementaires du Conseil de l'Europe, réclamant le développement de centres d'hébergement mère/enfant et des délais de rétractation plus longs pour la mère qui abandonne son bébé.

Selon un rapport du Conseil de l'Europe, il s'agit le plus souvent de très jeunes femmes, souvent d'origine étrangère, sans autonomie (migrantes irrégulières, prostituées) et qui n'ont pu recourir à la contraception ou à l'avortement interdits dans certains pays.


Outils personnels