LE PRÊT ENTRE PARTICULIERS EN LIGNE SANS FRAIS UNE ÉQUIPE TRÈS DYNAMIQUE A LA TACHE

Vous êtes a la recherche de prêt pour relancer vos activités soit pour la réalisation d'un projet ou vous avez besoin d'argent pour d'autres raisons ?

Par de souci même si vous êtes fiché dans votre pays et n'avez pas accès au financement veuillez contactez ce E-mail: isabellecredit53@gmail.com pour avoir connaissance des conditions d'octroi de prêt et de financement sans tracasseries et dire adieu à vos problèmes financiers.

Veuillez noter les domaines dans lesquels qu'on peut vous aider pour la réalisation de vos projets ou vous sortir de l'impasse

* Financier

* Prêts à l'investissement

* Prêts personnels

Ps : Sachez que nous travaillons à votre satisfaction, vous pouvez suivre votre dossier en ligne afin de connaître son évolution.

Veuillez me contactez par mail :isabellecredit53@gmail.com

2009.09.28 Vietnam: prison ferme pour 6 Vietnamiens dans un scandale d'adoption

source : AFP/Romandie.com

HANOI - Six Vietnamiens impliqués dans un scandale de falsification de documents d'adoptions internationales ont été condamnés à des peines de deux à quatre ans et demi de prison dans le nord du pays communiste, a-t-on appris lundi de source judiciaire.

Ils ont été reconnus coupables “d'abus de pouvoir dans l'exercice de leur mission”, a indiqué à l'AFP Nguyen Tien Hung, vice-président de la Cour de Nam Dinh, où ils étaient jugés à une centaine de kilomètres au sud de la capitale Hanoï.

Dix autres personnes ont reçu des peines de 15 à 18 mois de prison avec sursis, a-t-il ajouté.

Parmi les accusés figuraient les directeurs de deux centres de la province de Nam Dinh, Truc Ninh et Y Yen, qui travaillaient notamment avec la France et l'Italie, ainsi que des médecins et infirmières.

Dans cette affaire, d'après les quotidiens de la jeunesse Thanh Nien et du ministère de la Justice Phap Luat, des dossiers d'abandon avaient été montés de toute pièce pour faire adopter plus de 200 enfants par des étrangers entre 2005 et 2008.

Devant la Cour, le directeur du centre de Truc Ninh, Vu Dinh Khan, aurait déclaré avoir agi pour “aider des gens en difficulté”, avait indiqué Thanh Nien la semaine dernière.

D'après le journal, il était accusé d'avoir versé entre 800.000 et 1,5 million de dongs (31 à 58 euros) à des mères enceintes, dans des cas de grossesses non voulues, pour qu'elles abandonnent leurs bébés. Il aurait aussi versé des pots-de-vin à des responsables locaux en échange des faux certificats d'abandon.

Accusé d'avoir ensuite monnayé des adoptions à des parents étrangers, Vu Dinh Khan aurait en revanche rejeté la faute sur son ancien adjoint, recherché par la police.

Cette affaire avait éclaté à l'été 2008 dans la presse officielle vietnamienne.

Le ministère de la Justice avait alors confirmé les soupçons de fraude dans ces centres, précisant qu'ils avaient envoyé quelque 300 enfants à l'étranger à partir de 2005 – aux Etats-Unis, mais surtout en France et en Italie.

A la suite de ce scandale et d'un rapport accablant des Etats-Unis dénonçant en avril 2008 des cas de corruption et des rapports frauduleux d'abandons, plusieurs pays avaient remis en question l'adoption au Vietnam l'an dernier.

En septembre 2008, les adoptions américaines avaient cessé. Dans la foulée, la Suède renonçait à renouveler la convention permettant à ses citoyens d'adopter dans le pays, l'Allemagne et la Norvège à en négocier un.

Quelques années plus tôt encore, les risques de trafic avaient déjà entraîné la suspension des procédures d'adoptions internationales dans le pays communiste. Elles avaient repris au compte-gouttes après la signature d'accords bilatéraux censés davantage protéger les enfants.

(©AFP / 28 septembre 2009 14h11)


Outils personnels