OFFRE DE PRET CHEZ NATHALIE VASSELIERE

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

actualité:blog:2009.10.20_pélerin [2009/10/20 21:46] (Version actuelle)
kim créée
Ligne 1: Ligne 1:
 +h1.2009.10.20 La famille change, vive la famille !
 +
 +source : [[http://​www.pelerin.info/​article/​index.jsp?​docId=2398302&​rubId=9206|Pélerin info]]\\  ​
 +
 +
 +La famille évolue. Nos vies en témoignent,​ tout comme le fil de l'​actualité,​ avec ses statistiques ou ses faits divers. Ces jours-ci, on fait ainsi le bilan des 10 ans du Pacte civil de solidarité (Pacs), qui séduit de plus en plus, tandis que baisse la cote du mariage. Une étude de l'​Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) analyse la façon dont les familles recomposées ont pris place dans la société française. Et le gouvernement réfléchit à un projet de loi sur le statut de beau-parent. A Besançon, une homosexuelle a saisi le tribunal pour obtenir le droit d'​adopter un enfant. Et... le dernier dossier de Pèlerin sur la place des divorcés-remariés dans l'​Eglise a provoqué un afflux de courrier ! C'est donc bien vrai, la famille change ! Et alors ? Rien ne va plus ? Pas si sûr...
 +
 +Tout d'​abord,​ n'​idéalisons pas le passé. Pendant des siècles, le mariage fut surtout destiné à protéger le patrimoine, plus qu'à consacrer l'​amour. Longtemps, « il ne se faisait pas » de divorcer, mais la vie conjugale recouvrait des réalités plus ou moins heureuses... Les recompositions familiales elles-mêmes n'​étaient pas si rares au temps où les mères mouraient en couches bien plus fréquemment qu'​aujourd'​hui.
 +
 +Et que dire du statut des femmes ? Il a fallu attendre 1970 pour qu'​elles obtiennent le partage de l'​autorité parentale. Qui voudrait revenir là-dessus ? Peu de femmes en tout cas (et peu d'​hommes,​ espérons-le). Point d'​idéalisation du passé... et pas de diabolisation du présent.
 +
 +Les enquêtes confirment que la famille reste la valeur numéro un au hit-parade. Les Français sont les champions d'​Europe des bébés. Les pères s'​investissent davantage dans l'​éducation de leurs enfants. Ni catastrophisme donc, ni regard béat. Réjouissons-nous de l'​attachement à la famille et restons vigilants.
 +
 +Derrière l'​étendard des « droits » et des « libertés » se dissimule parfois la loi du plus fort. Les associations caritatives soulignent, par exemple, que les familles monoparentales sont plus souvent que les autres guettées par la pauvreté. Les enfants aussi passent parfois au second plan. Alors qu'on fête le 20e anniversaire de la Convention internationale qui reconnaît leurs droits, il est à redouter que le droit de l'​enfant soit supplanté par le droit à l'​enfant.
 +
 +Bien d'​autres débats sur la famille sont encore à venir. Réflexions passionnantes puisqu'​elles ne sont jamais purement théoriques : la vie se charge d'​alimenter ou de remettre en cause nos convictions. De belles discussions en perspective à la table familiale pour le week-end prochain...
 +
 +
 +{{tag>​Actualité France 2009}}
  

Outils personnels