l.com pour

* Financi

2009.10.28 Thaïlande : Favoriser l'adoption

source : gavroche-thailande.com

Une association française vient en aide aux orphelinats thaïlandais, tout en militant pour l'intensification des échanges entre les acteurs de l'adoption des deux pays. Dix palettes de deux tonnes et demie, c’est dire si le cadeau est précieux pour l’orphelinat de Rangsit. A l’intérieur du paquet, 82 mille euros de matériel scolaire accompagnés de 400 kilos de vêtements, chaussures et autres jouets.

« C’est une aubaine ! Les enfants vont enfin pouvoir apprendre dans des conditions normales, si normalité il y a dans un orphelinat…», s’enthousiasme Angkana Homhual, assistante sociale à Rangsit.

A l’origine de ce don, l’association française « Racines thaïlandaises ». Créée en janvier 2009, elle regroupe dans ses rangs une cinquantaine de parents d’enfants adoptés en Thaïlande. « Durant nos parcours respectifs d’adoption, beaucoup d’entre nous ont pu faire le constat du manque d’équipement des orphelinats thaïlandais », insiste Sandrine Bieri, présidente de l’association.

Après avoir adopté un petit garçon en 2005, elle n’envisageait pas de repartir du pays sans faire quelque chose pour ceux restés dans l’orphelinat. Après s’être longtemps questionnée sur la meilleure façon d’agir, elle décide de fonder une association d’aide aux parents en cours de processus d’adoption en Thaïlande. Mais pas seulement. « Nous avions tous à cœur d’aider les orphelinats thaïlandais. Cette activité représente aujourd’hui la majeur partie des actions menées par l’association », explique Sandrine Bieri.

Sortir de l’immobilisme

Après seulement dix mois d’existence, l’association a déjà réussi à s’attirer les faveurs de Kiabi, grande chaîne française de vêtements, qui lui confie ses invendus avant d’être expédiés vers l’Asie. « Nous essayons aussi d’agir en faveur de l’amélioration des relations entre les deux agences d’adoption, française et thaïlandaise », souligne la présidente. Car les échanges entre les deux structures sont rares.

En seulement un an le nombre d’enfants thaïlandais adoptés par des Français a chuté de 71 à 48. Et même si la Thaïlande fait toujours partie des dix principaux pays d’origine des adoptés, il perd sa sixième place pour rejoindre le dernier rang. Un regain de prudence envers la France que ne semblent pas appliquer ses voisins asiatiques. Et notamment le Viêt-Nam qui obtient la cinquième place avec ses 284 orphelins partis pour la France en 2008. L’Unicef estime que l’Asie représente 19% des adoptions mondiales.

http://racinesthailandaises.wifeo.com/


Outils personnels