Vous avez une question à laquelle vous n'avez pas trouvé de réponse sur cette page ni ailleurs sur le wiki? Cliquez ICI pour la poser sur notre forum.

Participez à notre observatoire permanent sur l'adoption : téléchargez le questionnaire à renvoyer à questionnaire(at)coeuradoption.org.
Les résultats 2012 sont consultables ici.

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

actualité:blog:2009.11.12_tetu [2009/11/14 18:48]
kim créée
actualité:blog:2009.11.12_tetu [2009/11/14 19:16] (Version actuelle)
kim
Ligne 7: Ligne 7:
 Sans surprise, la décision du tribunal administratif de Besançon, mardi, d'​accorder un agrément d'​adoption à Emmanuelle, enseignante lesbienne ([[actualité:​blog:​2009.11.10_le_monde|lire]]),​ a conduit les opposants à l'​homoparentalité à exprimer publiquement leur opposition. Sans surprise, la décision du tribunal administratif de Besançon, mardi, d'​accorder un agrément d'​adoption à Emmanuelle, enseignante lesbienne ([[actualité:​blog:​2009.11.10_le_monde|lire]]),​ a conduit les opposants à l'​homoparentalité à exprimer publiquement leur opposition.
  
-Et en premier lieu, le rappel de la position du gouvernement,​ via son porte-parole Luc Chatel, qui a rappelé que «le gouvernement a eu l'​occasion de dire à plusieurs reprises –le président de la République lui-même s'est exprimé sur le sujet– que nous n'​étions pas favorables à l'​adoption d'​enfants par les couples homosexuels» (lire notre article). «Le modèle qui est le nôtre doit rester celui d'une famille hétérosexuelle»,​ avait en effet déclaré Nicolas Sarkozy, dès 2006. Le député UMP de Seine-Saint-Denis Éric Raoult, signataire de l'​Entente parlementaire contre l'​homoparentalité,​ a rajouté hier: «Dès qu'il y a un enfant, il faut un papa et une maman.» Tandis que dans un communiqué,​ Christian Vanneste, autre député UMP (photo, à droite), a condamné «la malheureuse décision» du tribunal qui «fait l'​objet de l'​habituel rouleau compresseur médiatique du groupe de pression homosexuel».+Et en premier lieu, le rappel de la position du gouvernement,​ via son porte-parole Luc Chatel, qui a rappelé que «le gouvernement a eu l'​occasion de dire à plusieurs reprises –le président de la République lui-même s'est exprimé sur le sujet– que nous n'​étions pas favorables à l'​adoption d'​enfants par les couples homosexuels» ([[actualité:​blog:​2009.11.10_tetu|lire notre article]]). «Le modèle qui est le nôtre doit rester celui d'une famille hétérosexuelle»,​ avait en effet déclaré Nicolas Sarkozy, dès 2006. Le député UMP de Seine-Saint-Denis Éric Raoult, signataire de l'​Entente parlementaire contre l'​homoparentalité,​ a rajouté hier: «Dès qu'il y a un enfant, il faut un papa et une maman.» Tandis que dans un communiqué,​ Christian Vanneste, autre député UMP (photo, à droite), a condamné «la malheureuse décision» du tribunal qui «fait l'​objet de l'​habituel rouleau compresseur médiatique du groupe de pression homosexuel».
  
 **Le FN avec les associations catholiques** **Le FN avec les associations catholiques**

Outils personnels