OFFRE DE PRET CHEZ NATHALIE VASSELIERE

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

actualité:blog:2009.11.24_la_france_se_dote_d_une_convention_pour_améliorer_l_adoption_internationale [2009/11/25 09:05] (Version actuelle)
marcantoine créée
Ligne 1: Ligne 1:
 +h1. 2009.11.24 La France se dote d'une convention pour améliorer l'​adoption internationale
 +([[http://​www.lepoint.fr/​actualites-societe/​2009-11-24/​enfants-la-france-se-dote-d-une-convention-pour-ameliorer-l-adoption/​920/​0/​398386|Le Point]]) ​
 +<​html>​
 +<p>
 +    La France s'est dotée mardi d'une "​convention d'​objectifs et de gestion"​ destinée à rendre plus transparente et plus efficace l'​adoption internationale,​ alors que de nombreuses familles attendent souvent longtemps l'​aboutissement de leur demande. Le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner, la secrétaire d'​État à la Famille et à la Solidarité Nadine Morano et le président de l'​Agence française de l'​adoption Yves Nicolin ont signé au Quai d'​Orsay cette "​convention d'​objectifs et de gestion de l'​Agence française d'​adoption",​ qui vise à rendre moins complexe un véritable parcours du combattant.
 +    <br>
 +    <br>
 +    <​b>​Une diminution de l'​adoption internationale</​b>​
 +    <br>
 +    <br>
 +    Près de 4.000 enfants ont été adoptés en France en 2008, dont 80 % d'​entre eux à l'​étranger. La France est au troisième rang des pays d'​accueil après les États-Unis et l'​Italie. "En France, sur les 30.000 candidats à l'​adoption titulaires d'un agrément, seuls 4.000 ont vu leur souhait se réaliser en 2008. Moins d'un sur sept", a souligné Bernard Kouchner, en observant qu'"​avant d'​adopter plus, il s'agit d'​abord d'​adopter mieux"​. "Ces chiffres témoignent de la souffrance qu'​endurent les familles",​ a-t-il dit. "Nous devons la vérité aux parents"​ candidats à l'​adoption,​ a ajouté Nadine Morano, en relevant que les possibilités d'​adoption internationale se réduisent parce que les pays d'​origine renforcent leur législation pour favoriser l'​adoption nationale. Bernard Kouchner a confirmé "une mutation profonde"​. Les enfants proposés à l'​adoption ne sont plus les mêmes, il s'agit souvent d'​enfants plus grands (cinq ans et plus), de fratries (jusqu'​à quatre enfants) ou, parfois, d'​enfants présentant des pathologies,​ a-t-il dit. Des pays comme l'​Italie se sont adaptés à ces paramètres nouveaux, mais en France, seulement 25 % des enfants adoptés en 2009 ont plus de cinq ans, la plupart des Français cherchant toujours des bébés ou des enfants de moins de trois ans.
 +    <br>
 +    <br>
  
 +    La diminution de l'​adoption internationale est liée à la ratification par 80 pays de la Convention de La Haye de 1993 sur la protection de l'​enfance,​ qui donne à cette forme d'​adoption un rôle subsidiaire par rapport à l'​adoption dans le pays même, devenue prioritaire. Dans plusieurs pays, "les exigences sont de plus en plus strictes et la sélection des dossiers sévère. Autant d'​évolutions qui privilégient l'​intérêt supérieur de l'​enfant et dont nous ne pouvons que nous réjouir",​ a dit Bernard Kouchner. La convention fait suite à des recommandations remises le 19 mars 2008 par le journaliste Jean-Marie Colombani au président Nicolas Sarkozy. Il avait préconisé un plan d'​action gouvernemental de deux ans, visant à rationaliser les procédures d'​adoption nationale et internationale. Un service de l'​adoption internationale a été créé le 14 avril 2009, ainsi qu'un
 +    <a href="​http://​www.adoption.gouv.fr/"​ target="​_blank">​site Internet</​a>​
 +    pour l'​information du public.
 +  </​p></​html>​
 +
 +{{tag>​Actualité France 2009}}

Outils personnels