Vous avez une question à laquelle vous n'avez pas trouvé de réponse sur cette page ni ailleurs sur le wiki? Cliquez ICI pour la poser sur notre forum.

Participez à notre observatoire permanent sur l'adoption : téléchargez le questionnaire à renvoyer à questionnaire(at)coeuradoption.org.
Les résultats 2012 sont consultables ici.

2010.01.09 Les homosexuels portugais pourront bientôt se marier mais pas adopter

source : http://www.leprogres.fr/fr/france-monde/article/2554351,192/Les-homosexuels-portugais-pourront-bientot-se-marier-mais-pas-adopter.html


Révolution de société au Portugal : le Parlement a adopté en première lecture et après moins de trois heures de discussion, le projet de loi du gouvernement socialiste autorisant le mariage entre personnes du même sexe. Le texte a été voté par l'ensemble des partis de gauche, majoritaires à l'Assemblée, les élus de droite se prononçant contre malgré une position très modérée tout au long des débats. Le Premier ministre José Socrates était venu en personne défendre ce qu'il a présenté comme une « loi de la liberté, de la justice, de l'égalité et de l'humanisme » rappelant que l'homosexualité était considérée comme un crime au Portugal jusqu'en 1982. Le vote s'est concrétisé au terme d'un débat feutré illustrant la relative indifférence d'une société pourtant très catholique et réputée conservatrice. Paradoxalement, les échanges les plus vifs à l'Assemblée ont opposé le PS à l'extrême gauche autour de l'adoption, explicitement exclue par le projet de loi gouvernemental. Le gouvernement « se livre à une discrimination et à une violation claire du principe d'égalité consacré par la Constitution », ont dénoncé le Bloc de Gauche et les Verts. « L'adoption est une question différente du mariage car, dans l'adoption, ne sont pas seulement en cause des adultes libres et consentants. L'adoption n'est pas un droit du couple, c'est un droit de l'enfant », a répondu José Socrates pour justifier la position du Parti socialiste. Le texte doit de nouveau être examiné en commission avant son vote définitif. Il devra ensuite être promulgué par le chef de l'Etat Anibal Cavaco Silva, catholique pratiquant.


Outils personnels