Un crédit vous est gratuit avec le groupe “Crédit finance service” si vous étés vraiment éligible pour un crédit ou financement. Contactez les dés aujourd'hui pour en bénéficié de leurs service sans aucun regrette économique de votre niveau.

Contact: cfi.service.01@gmail.com Whatshapp: +33733622558

2010.01.15 "Notre nouveau combat : sortir Charly de cet enfer"

source : lci.tf1.fr

Par Amélie Gautier

Témoignage - Marielle et Sébastien devaient bientôt partir en Haïti chercher leur petit garçon de deux ans, adopté là-bas. Après le séisme, le bambin est sain et sauf mais le couple de Français ne sait pas quand ils pourront aller le récupérer.

Charly a 2 ans, de grands yeux bruns, un sourire scotché aux lèvres et, depuis peu, de nouveaux parents. Ils devaient venir le chercher dans son orphelinat situé près de Port-au-Prince, d'ici un mois environ. Mais mardi la Terre a tremblé, et tout a été chamboulé.

Quand elle a appris la nouvelle du séisme en Haïti, mercredi à la radio, Marielle Riga, la maman adoptive de Charly, s'est effondrée. Et de chez elle, à Saint-Apollinaire, près de Dijon, elle a ensuite sauté sur le téléphone pour contacter l'orphelinat “Le soleil brille à l'horizon” où habite son petit garçon en ce moment. Pas de tonalité. Avec son compagnon Sébastien Flaget, ils passeront les heures suivantes à réitérer les appels. En vain. La délivrance est venue jeudi soir. Marielle a réussi à joindre Soanna, la nourrice de Charlie. “Elle m'a dit qu'il allait bien, qu'il ne fallait pas que je m'inquiète, et puis, la ligne a été coupée”, se souvient-elle.

731 petits haïtiens adopté en 2008

Marielle et Sébastien ont rencontré Charly pour la première fois en septembre, à Port-au-Prince. Une rencontre chargée d'émotion forcément. Au bout de quelques heures, le petit garçon les appelle “maman” et “papa”. “Il a toujours la banane et il est très calme”, raconte Marielle. Le couple passera trois jours avec le bambin dans leur hôtel. “Les sentiments quand on a enfin rencontré Charly sont indescriptibles, se souvient, le sourire dans la voix, cette femme, déjà mère de deux grands enfants, c'est pareil qu'une naissance sinon pire, le parcours de l'adoption est tellement chaotique”.

Le couple avait commencé les démarches en 2006, obtenu l'agrément en 2007. Fin 2008, on leur a parlé de Charly, bébé de six mois dont la mère ne pouvait plus subvenir à ses besoins. Comme Marielle et Sébastien, environ 1400 familles françaises sont actuellement en procédure d'adoption en Haïti, pays extrêmement pauvre. Les petits Haïtiens sont les enfants nés à l'étranger les plus adoptés en France. En 2008, 731 y ont été adoptés.

L'adoption de Charly ayant été homologuée par la justice haïtienne, le passeport de Charly était en cours de délivrance. Qu'en est-il maintenant ? “Un autre combat commence pour le faire rapatrier au plus vite”, soupire Marielle. Depuis l'annonce de la catastrophe, elle envoie des mails à la cellule du Quai d'Orsay destinée aux adoptants. Elle n'a pas reçu de réponse pour le moment. “On va continuer à remuer ciel et terre pour le sortir au plus vite de cet enfer, y a assez de gens malheureux !”


Outils personnels