Vous avez une question à laquelle vous n'avez pas trouvé de réponse sur cette page ni ailleurs sur le wiki? Cliquez ICI pour la poser sur notre forum.

Participez à notre observatoire permanent sur l'adoption : téléchargez le questionnaire à renvoyer à questionnaire(at)coeuradoption.org.
Les résultats 2012 sont consultables ici.

2010.01.15 Haïti : sans nouvelles de l'enfant qu'ils devaient adopter

source : SUD OUEST

SEISME. Des familles se mobilisent pour tenter de retrouver la trace des enfants haïtiens qu'ils devaient prochainement adopter. Tour d'horizon des articles qui traitent de la catastrophe dans la région.Suite au terrible tremblement de terre qui a ravagé Haïti dans la nuit de mardià mercredi , la solidarité s'organisent y compris dans la région. Les témoignages se multiplient également en lien avec l'île meurtrie et nos départements.

CHARENTE. Arthur, 3 ans, devait s'envoler au printemps de son île natale, Haïti, pour démarrer une nouvelle vie en France. Le terrible séisme qui a ravagé l'île, mardi, a semé un voile noir sur cette aventure humaine. Hier, sa famille était sans nouvelles d'Arthur. Toute la famille l'attendait. Ses parents adoptifs, Françoise et Christophe Chaigne, et leur fille de 10 ans, Agathe, à Libourne. Sa tante, à Barbezieux. Ou encore sa future cousine, Delphine Ferré, à Angeac-Champagne, qui se mobilise, y compris sur Facebook.

BEARN. “Notre enfant haïtien allait nous être remis” A Pau, Marc et Véronique Lacoste devaient s'envoler la semaine prochaine vers Haïti pour adopter Evens Joseph, un petit garçon de 2 ans. Il devait prendre l'avion la semaine prochaine pour aller chercher le bambin dans une crèche de Port-au-Prince, Les Brebis de Saint-Michel. « Nous avons finalement appris que les enfants étaient en bonne santé. Leur crèche, située près de l'aéroport, a été endommagée par le séisme. Par sécurité, la directrice, Margarette Saint-Fleur, a déplacé les enfants dans un autre bâtiment. »

LA ROCHELLE. “Nos amis meurtris d'Haïti Depuis neuf ans, les délégués de Solidarité Laïque et les élus de la Communauté d'Agglomération de La Rochelle travaillent main dans la main pour éduquer les enfants d'Haïti et améliorer leur sort. Mardi soir, quelques minutes avant le séisme, Daniel Groscolas, le maire de L'Houmeau, échangeait des informations par courrier électronique avec Jean-Yves Jason, le maire de Port-au-Prince. Et puis, l'écran est resté muet… Haïti ne répondait plus…

BIARRITZ. Ils s'envolent pour l'enfer Trois jours après le séisme, Jean-Philippe Oustalet et 19 membres de son ONG embarquent, direction Haïti. Il est le le président de Secouristes sans frontières, une ONG dont le siège est à Dijon, et qui compte des antennes dans plusieurs régions de France. Dont l'une est basée à Biarritz. « Quand j'ai lu que le séisme avait atteint une telle intensité, j'ai tout de suite compris que l'on pouvait monter une mission », confie ce responsable de la surveillance des plages à Biarritz l'été, et qui enseigne le secourisme dans les écoles biarrotes l'hiver.

MONT DE MARSAN. L'artiste montois Carlton Rara se mobilise pour venir en aide à son peuple. Le musicien et chanteur installé à Mont-de-Marsan a passé toute sa journée de mercredi à tenter d'avoir des nouvelles de sa famille maternelle, sa grand-mère, ses tantes et cousins pris au piège du tremblement de terre qui a ravagé Port-au-Prince, la capitale haïtienne.


Outils personnels