LE PRÊT ENTRE PARTICULIERS EN LIGNE SANS FRAIS UNE ÉQUIPE TRÈS DYNAMIQUE A LA TACHE

Vous êtes a la recherche de prêt pour relancer vos activités soit pour la réalisation d'un projet ou vous avez besoin d'argent pour d'autres raisons ?

Par de souci même si vous êtes fiché dans votre pays et n'avez pas accès au financement veuillez contactez ce E-mail: isabellecredit53@gmail.com pour avoir connaissance des conditions d'octroi de prêt et de financement sans tracasseries et dire adieu à vos problèmes financiers.

Veuillez noter les domaines dans lesquels qu'on peut vous aider pour la réalisation de vos projets ou vous sortir de l'impasse

* Financier

* Prêts à l'investissement

* Prêts personnels

Ps : Sachez que nous travaillons à votre satisfaction, vous pouvez suivre votre dossier en ligne afin de connaître son évolution.

Veuillez me contactez par mail :isabellecredit53@gmail.com

2010.01.19 Séisme en Haïti - Quel avenir pour les enfants ?

source : France Soir
Laurence Valdés

Quelques jours après le séisme qui a ravagé une partie de l’île caribéenne, la prise en charge des enfants pose question.

Le tremblement de terre laisse derrière lui de nombreux enfants sans parents. Certains de ces orphelins ont sans doute encore sur place de la famille prête à les accueillir. Mais dans la précipitation, ils pourraient être confiés sans vérification à des familles prêtes à les adopter immédiatement.

A Paris, une cinquantaine de parents, dont la procédure d’adoption pour accueillir un petit Haïtien est en cours, ont manifesté dimanche pour réclamer une accélération du processus. « Il faut qu’ils aillent très vite, avant que les enfants ne meurent », expliquait l’un d’eux, craignant que les enfants ne survivent pas au manque d’eau et de nourriture.

Convaincu de l’urgence de la situation, le Collectif pour le rapatriement des enfants en Haïti, créé vendredi dernier, affirme avoir réuni plus de 12.000 signatures via Internet en deux jours à peine. Se voulant rassurant, le secrétaire d’Etat à la Coopération, Alain Joyandet, a annoncé hier une accélération de la prise en charge « pour tous les enfants qui ont des papiers, pour lesquels il n’y a pas d’interrogation ». Mais s’agissant des autres orphelins supposés, il s’est montré plus prudent : « Même si le pays est envahi, nous ne pouvons prendre des enfants en masse (…) alors que nous ne sommes pas certains que l’ensemble des éléments sont là. »

Double traumatisme

De son côté, l’Unicef a fermement appelé hier à éviter toute précipitation. « Il n’est pas question que des enfants qui ont déjà subi un traumatisme très important, avec le tremblement de terre, aient un deuxième traumatisme de déracinement », a prévenu sa porte-parole Bénédicte Jeannerot. Pourtant, déjà six orphelins haïtiens ont décollé pour l’étranger.

Adoptés par des familles néerlandaises, ils ont posé le pied sur le sol des Pays-Bas. Hier, 109 autres devaient suivre la même route.

Aux Etats-Unis des centaines d’orphelins, dont les dossiers ont déjà été épluchés, n’attendent plus que l’ultime feu vert pour rejoindre leurs familles d’adoption américaines. Dans le même temps, les équipes de l’ONU font activement « le tour de toutes les structures, hôpitaux, orphelinats » afin d’évaluer le nombre d’enfants qui n’ont plus de parents.


Outils personnels