l.com pour

* Financi

2010.01.20 Haïti: la France entend rapatrier rapidement des enfants en voie d'adoption

source : nouvelobs.com; AP
Les autorités françaises ont fait savoir mercredi qu'elles entendaient rapatrier le plus rapidement possible des dizaines de petits Haïtiens dont le dossier d'adoption est finalisé ou en voie de l'être.

La secrétaire d'Etat à la Famille Nadine Morano a annoncé que 23 enfants haïtiens en voie d'adoption par des Français avec “un dossier parfaitement en règle” se ferait dès que possible, ceci “à travers les rotations d'avions” humanitaires. Au total, 276 demandes sont au stade du jugement, selon le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner qui a assuré que ces enfants seraient rapatriés “le plus vite possible, c'est-à-dire immédiatement”.

La secrétaire d'Etat a souligné sur RMC-Info/BFM-TV que ces rapatriements ne se feront qu'avec “l'accord des autorités haïtiennes”, “sous l'autorité du ministère des Affaires étrangères et en lien avec les six personnes envoyées (mardi) en Haïti et qui doivent examiner la situation très précise de ces enfants et la situation des orphelinats”.

Craignant un trafic d'enfants, Mme Morano a par ailleurs indiqué que l'adoption d'orphelins haïtiens ne sera possible qu'après “une phase de réunification des familles. Nous devons prendre le temps nécessaire de trouver un membre de leur famille qui est sur place et ne pas enlever ces enfants et les mettre dans les circuits de l'adoption”. Sinon, “cela pourrait devenir un enlèvement d'enfants”.

Le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner a rappelé de son côté qu'il existe “deux circuits d'adoption”. “L'un passe par les lois internationales (…) et puis il y a les adoptions individuelles”, a-t-il précisé lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.

“Vous comprendrez bien que le circuit international, le circuit officiel qui comporte à la fin une décision du juge, soit privilégié, parce que pour les autres, nous avons eu des mises en garde par les autorités haïtiennes et en particulier par le Premier ministre (Jean-Max Bellerive): il ne faut pas faire n'importe quoi, on ne peut pas enlever les enfants!”, a-t-il souligné.

Actuellement, 276 demandes d'adoption sont “au stade du jugement”, a précisé le chef de la diplomatie française. “Donc ceux-là, les 276, nous allons les rapatrier en France le plus vite possible, c'est-à-dire immédiatement, et les autres, nous nous en occuperons un par un avec toute l'attention nécessaire”.

Par ailleurs, Mme Morano a annoncé que la France mettra des moyens financiers pour construire des centres de protection de l'enfance temporaires sous l'égide de l'UNICEF en Haïti.


Outils personnels