l.com pour

* Financi

2010.01.22 Un groupe d'enfants haïtiens bientôt en France

source : info SFR; Europe1

Un groupe de 33 enfants haïtiens, qui ont été adoptés par des familles françaises, ont quitté Haïti jeudi soir pour rejoindre la France.

Ils devraient arriver dans la journée de vendredi en France. Trente-trois enfants haïtiens adoptés par des familles françaises ont quitté jeudi soir le Lycée français, où ils avaient été regroupés, pour l'aéroport de la capitale haïtienne, première étape d'un voyage pour la France. Agés de 1 à 6 ans, les enfants sont montés joyeusement dans le car pour l'aéroport à 20H00 locales en se mettant les uns les autres les mains sur les épaules et en chantant.

Les enfants devaient embarquer dans un avion militaire A310, comprenant aussi des malades, qui devait décoller en pleine nuit pour se poser vers 05H00 vendredi à Fort de France, en Martinique.Les enfants prendront ensuite un avion affrété pour l'occasion. L'appareil doit se poser vendredi vers 20H00 à Roissy-Charles-de-Gaulle, où les enfants seront remis à leur parents adoptifs.

Dès mercredi, Bernard Kouchner avait fait un geste pour tenter de répondre à la détresse des familles qui ont engagé des procédures d’adoption d’enfants haïtiens, avant le séisme du 12 janvier dernier. Le ministre des Affaires étrangères avait annoncé que 276 enfants haïtiens seraient ramenés en France “le plus vite possible”.

Le ministère des Affaires étrangères reste cependant très prudent dans ce dossier. Bernard Kouchner a seulement précisé que six agents du Quai d'Orsay avaient été envoyés en Haïti et que sept agents se consacraient à ces questions d'adoption à Paris.

Le débat sur le sort des enfants haïtiens n’est pas propre à la France. Plusieurs gouvernements, dont les Etats-Unis, ont annoncé des mesures pour accélérer les procédures d'adoption. Mais des ONG comme Save the Children ou World Vision craignent que, dans la précipitation pour sauver les enfants, cette accélération des procédures n'ait pour effet de briser des familles et de déraciner des enfants. L'Unicef a appelé jeudi à ce que “toute nouvelle adoption, particulièrement internationale, soit gelée pendant la phase d'urgence”, afin de tenter d'abord de réunir les enfants avec leurs familles.


Outils personnels