2010.01.27 GUADELOUPE. Un centre pour les enfants haïtiens en voie d’adoption

source : RFO
Annonce faite mardi en Guadeloupe par la secrétaire d’Etat à la Famille et à la Solidarité, Nadine Morano. La structure sera installée dans un centre de vacances actuellement inoccupé.
Le centre d’accueil
Il sera créé prochainement et installé dans un lieu déjà existant ce qui permettra d’accélérer le processus. C’est un centre de vacances inoccupé qui fera office de centre d’accueil pour les enfants haïtiens qui doivent être adoptés par des parents de nationalité française. “Ils seront accueillis en Guadeloupe par des personnes qui parlent aussi le créole, par des personnels spécialistes de la petite enfance”, a-t-elle indiqué à l’AFP. “J’en ai vu qui arrivaient à Paris prostrés et réfugiés dans le mutisme, après avoir subi de multiples traumatismes : celui de l’abandon, du séisme, puis du transfert”. La plupart des enfants haïtiens arrivés en France ces derniers jours “n’avaient jamais rencontré leurs parents” français, a-t-on appris dans l’entourage de la secrétaire d’Etat. Ce centre permettra, selon Nadine Morano, “cette phase de contact, de transition, d’accueil et de rencontre” avec les familles adoptantes.

Visite au pas de charge
A peine arrivée en Guadeloupe dans la matinée de mardi, Nadine Morano s’est rendue au chevet d’enfants Haïtiens au CHU de Pointe-à-Pitre. Ils ont été évacués après le tremblement de terre en Haïti au centre hospitalier universitaire et souffrent de blessures graves. La secrétaire d’Etat à la Famille et à la Solidarité a profité de sa visite pour faire des annonces. Outre le centre d’accueil pour les enfants haïtien, une « COCA » verra le jour. C’est une « consultation d’orientation et de conseils à l’adoption ». Cette structure permettra pour assurer le suivi de longue durée“ des enfants haïtiens adoptés par des familles françaises. Ce type de consultation existe déjà dans 14 régions françaises. Actuellement, 914 procédures sont enregistrées en France, selon les chiffres du ministère des affaires étrangères.


Outils personnels