l.com pour

* Financi

2010.02.07 « Rapatrier les enfants apparentés »

source : lavoixdunord.fr
A. G.
Hier, des parents adoptants d'enfants haïtiens se sont rendus à la poste de Lille, place de la République, pour envoyer un colis et une lettre recommandée au président de la République, à l'appel du collectif national « SOS Haïti enfants adoptés ». Une façon « symbolique » de faire pression sur les autorités, pour que leurs enfants soient rapatriés au plus vite. …

« M. Sarkozy s'en va vers le 15 février en Haïti, explique Jean-Philippe Herlent. Aujourd'hui, nous, parents, ne pouvons rien envoyer à nos enfants car il n'y a pas de vols commerciaux. » Alors ce Lillois, dont les deux fillettes, Sokaïna, 5 ans, et Farada, 2 ans, sont bloquées à Port-au-Prince, espère que le président achemine son colis… Mais surtout, « ce qu'on demande, c'est que tous les enfants apparentés soient rapatriés », martèle Jean-Philippe Herlent.

Sur près de 1 200 enfants en procédure d'adoption par des parents français, seuls quelque 270 ont déjà été ramenés dans l'Hexagone. Il s'agit des enfants dont le jugement d'adoption a été rendu en Haïti. Ceux qui ont été « attribués » à leurs parents français, mais pour lesquels n'a pas été délivré cet ultime sésame doivent, pour lors, rester dans leur pays d'origine. Impuissants

« On se bat pour la sécurité et le bien-être de nos enfants. Là, ils sont en danger et on est impuissants », se désespère Sandrine Huleux, d'Hénin-Beaumont, dont le petit Victor, 15 mois, est bloqué aux Cayes, à 200 km d'Haïti. La maman a obtenu l'agrément d'adoption en février 2007, l'attribution en mai 2009 et, depuis, attendait la décision finale des autorités haïtiennes. Une question de mois… Pour Jean-Philippe Herlent, l'ironie du sort veut qu'il ait appris, le 29 janvier, que les autorités haïtiennes avaient bien rendu leur jugement pour l'adoption de ses deux filles. « Depuis, elles ne sont plus aux Cayes, mais à Port-au-Prince, dans la deuxième crèche de l'établissement… On attend qu'un avion vienne les chercher », se désole le papa.

www.soshaitienfantsadoptes.org


Outils personnels