Vous avez une question à laquelle vous n'avez pas trouvé de réponse sur cette page ni ailleurs sur le wiki? Cliquez ICI pour la poser sur notre forum.

Participez à notre observatoire permanent sur l'adoption : téléchargez le questionnaire à renvoyer à questionnaire(at)coeuradoption.org.
Les résultats 2012 sont consultables ici.

2010.02.09 Faire briller le soleil au foyer de Wisline

source : lepopulaire.fr

Le couple Dupuy est en attente d'adoption de Wisline, une petite haïtienne. Depuis le séisme, ils ont lancé un appel aux dons. Pascal Ratinaud

Ce mercredi 13 janvier, Nathalie et Pierre Dupuy se lèvent comme chaque matin à 6 heures pour partir au travail. Mais quand ils allument machinalement le poste pour écouter les informations, le ciel leur tombe sur la tête. Un tremblement de terre vient de dévaster Port-au-Prince, la capitale d'Haïti.

Haïti où vit Wisline, une petite fille née le 4 avril 2008 et qui doit devenir bientôt leur fille adoptive. « On était KO, raconte Pierre. Il a fallu partir au boulot mais c'était vraiment l'enfer ».

L'angoisse va pourtant durer. Impossible de joindre qui que ce soit dans les premières heures, ni d'obtenir la moindre information par Internet.

Le soulagement ne viendra que le lendemain, deux jours après la catastrophe. Nathalie et Pierre s'en souviennent à la minute près. « Il était exactement 8 h 21 quand on a su, par des forums sur Internet, que Wisline était vivante. Et Médecins du Monde nous l'a confirmé le jour d'après, à 16 h 35 ».

Le Foyer du Soleil, une crèche gérée par Médecins du Monde, n'a eu aucune perte, ni aucun blessé parmi les 33 enfants haïtiens qu'il héberge. « Il se situe pourtant à Petionville, un des quartiers les plus touchés de Port-au-Prince, précise le couple Dupuy. Au début, on nous avait dit que le bâtiment avait été détruit. En fait, il est fissuré et inhabitable ». Les enfants ont été tous recueillis chez la directrice, Elcy Faucher.

Celle-ci leur donne quelques nouvelles espacées. Le dernier message remonte au 31 janvier. La directrice explique les difficultés sur place, notamment pour obtenir de la nourriture, dit qu'elle cherche une nouvelle résidence pour les enfants.

Nathalie et Pierre s'accrochent à ces mails qui les relient à Wisline, cette jolie petite fille qu'ils ne connaissent qu'en photo. Leur angoisse n'a pas tout à fait disparu. Depuis le tremblement de terre, le temps leur paraît même encore plus long.

Pourtant, cette adoption, ils l'attendent depuis longtemps. Eux aussi racontent le parcours du combattant de tous les parents adoptants. « Notre première démarche remonte en août 2006. L'agrément est arrivé en mai 2007. Ensuite, il a fallu trouver un organisme qui nous prenne en charge ». Ce sera Médecins du Monde qui les orientera vers Madagascar avant Haïti.

Depuis le processus d'adoption suit son cours. Mais Nathalie et Pierre redoutent que la catastrophe, qui a mis l'administration haïtienne à genoux, puisse retarder l'échéance de leur rencontre avec Wisline. Le moment où elle rentrera avec eux dans leur pavillon de Saint-Pantaléon-de-Larche. La date est fixée à novembre prochain.

Alors pour se sentir utile, ils ont décidé de lancer un appel aux dons pour Le Foyer du Soleil. « Notre seul moyen d'aider Wisline ». Ils ont d'abord sollicité la famille et les amis. Ils ont ainsi pu récolter 3.000 dollars qui ont permis à la directrice d'améliorer l'ordinaire des enfants en achetant de la nourriture sur le marché parallèle.

Puis ils ont élargi le cercle aux collègues de travail, à la commune de Saint-Pantaléon, ont fait appel au Medef Corrèze. Des entreprises ont envoyé des chèques, des particuliers aussi, anonymes déposant une enveloppe dans leur boîte aux lettres. Une centaine en tout.

« Les dons sont pour Médecins du Monde, mais nous avons donné notre adresse car nous voulons remercier chacun de son geste ». Cette chaîne de solidarité donne du baume au coeur aux Dupuy. « On leur fera tous savoir quand Wisline arrivera à la maison. Le comité d'accueil devrait être conséquent ».


Outils personnels