l.com pour

* Financi

2010.02.12 Après Haïti, Patrick s'adapte

source : point24.lu

Petit bonhomme aux yeux gourmands, Patrick, 2 ans, a quitté Haïti neuf jours après le tremblement de terre pour trouver un nouveau nid à Crauthem. Trois semaines après, il s'adapte doucement. Sa maman, Béatrix Barafort, nous parle de son bonheur familial. Mais il “n'est pas complet”…

“L'attachement, ça prend plus longtemps que l'adaptation toute simple à la maison”, glisse avec philosophie Béatrix Barafort, qui se consacre depuis trois semaines à plein temps au bien-être du craquant petit Patrick. Qui le lui rend bien. Déjà maman et ingénieur de recherches en informatique, Béatrix bénéficie d'un congé d'accueil de huit semaines et ne cache pas les débuts difficiles entre «cauchemars, fortes diarrhées, fièvre et toux qui persiste», sans parler des démarches administratives.

“Les premiers jours, il faisait des nuits de quatorze heures”

“Les premiers jours, il faisait des nuits de quatorze heures”, comme d'autres des quatorze enfants haïtiens adoptés au Luxembourg après le tremblement de terre. De la catastrophe même, “ils ont surtout ressenti la terreur des adultes autour d'eux, d'avoir dormi dehors, les paniques des répliques et le voyage de 36 heures”, raconte Béatrix. Mais l'orphelinat God's Littlest Angels où Patrick avait été abandonné le 12 janvier 2009 (un an avant le séisme, exactement) est resté debout. Des 160 enfants qui s'y trouvaient, “il en reste 14 destinés à des familles françaises”, dont Catherine Soulié, la cousine de Béatrix qui attend la petite Wildanise.

Continuer à soutenir les associations

“Cela fait un mois qu'elle est dans tous ses états”, raconte Béatrix, le cœur serré. Un jugement serait resté sous les décombres du tribunal de Port-au-Prince. Du coup, Béatrix, consciente d'“habiter dans un pays qui a su réagir et répondre à l'urgence humanitaire”, soutient depuis Crauthem le Collectif SOS Haïti enfants adoptés et vient d'envoyer un colis avec une couche, un body et un jouet au président Sarkozy. Patrick sourit et lance un “Au revoir!”, en envoyant un bisou.

Maurice Fick


Outils personnels