l.com pour

* Financi

2010.02.16 Les derniers orphelins haïtiens sont arrivés au Québec

source : canoe.ca
Agence QMI Sara-Maude Lefebvre

MONTRÉAL - Après cinq semaines d’une attente interminable pour les parents, les derniers orphelins haïtiens adoptés par des Québécois sont finalement arrivés à Montréal, mardi après-midi.

Le groupe de 19 enfants qui a été rapatrié mardi était en effet le dernier. Au total, c’est 126 enfants, autant des bambins que des adolescents, qui ont sont arrivés au Québec depuis le séisme du 12 janvier dernier.

Six enfants à la fois

Les futurs parents étaient évidemment impatients de rencontrer leurs enfants. Marie-Géralda Lafleur, une Lavalloise de 41 ans, attendait pour sa part six enfants, âgés entre 21 mois et 9 ans, tous issus de la même famille.

«J’ai déjà huit enfants à la maison. Ils m’aideront à prendre soin des plus jeunes. Ça va bien aller, mais je suis nerveuse. J’ai hâte de leur faire visiter la maison. Ça va être difficile de dormir ce soir», a-t-elle confié aux journalistes.

Mme Lafleur prend ainsi en charge des enfants qui, bien qu’ils n’aient pas été des victimes directes du séisme, doivent quitter le pays, car leur mère malade ne peut plus prendre soin d’eux.

«J’ai des économies et j’ai pris un congé de travail d’un an», a révélé la mère célibataire.

Les frontières d’Haïti sont fermées

Les 126 enfants qui sont arrivés au Québec avaient tous été déjà jumelés à une famille avant le tremblement de terre.

«Nous n’attendons pas d’autres enfants jusqu’à ce qu’Haïti rouvre ses frontières à l’adoption internationale. Ça peut prendre plusieurs mois avant que les autorités déterminent si un enfant est réellement orphelin ou s’il a encore de la famille vivante», a expliqué la ministre déléguée aux Services sociaux, Lise Thériault, qui était présente sur place pour accueillir les enfants.

Encore une soixantaine de famille dont le dossier n’était pas complété au moment du séisme attend toujours la reprise des activités de l’adoption internationale pour recevoir leur enfant.

Rappelons que la ministre Thériault a conclu une entente, à la mi-janvier, avec le gouvernement haïtien pour faciliter l’arrivée au Canada des enfants en processus d’adoption qui étaient bloqués à Port-au-Prince depuis le tremblement de terre du 12 janvier.


Outils personnels