2010.10.21 Séminaire de formation et de sensibilisation sur la thématique de l’Adoption du 26 au 28 Octobre 2010 au Centre International des Conférences de Bamako

source : www.ambafrance-ml.org

La Direction Nationale de la Promotion de l’Enfant et de la Famille (DNPEF), autorité centrale malienne en matière d’adoption, organise en collaboration et avec l’appui de l’Ambassade de France au Mali, un séminaire de formation et de sensibilisation sur la thématique de l’Adoption du 26 au 28 Octobre 2010 au Centre International des Conférences de Bamako.
Une centaine de professionnels de l’Enfance (directeurs de centres d’accueil agrées pour l’adoption, autorité centrale, juges pour enfants, travailleurs sociaux, organismes agrées pour l’adoption, Brigade des mœurs, etc.), issus de l’ensemble des régions du Mali, seront réunis autour d’un même sujet : la prise en charge des enfants privés de famille.
Dans un contexte où l’adoption internationale soulève de nombreuses interrogations et où l’adoption nationale reste peu développée, ce séminaire sera l’occasion de mener une concertation sur ces thématiques sensibles. Il permettra également de dresser un premier bilan sur l’application de la Convention de la Haye de 1993 au Mali*.
Ce séminaire sera rythmé par diverses présentations d’experts maliens et d’un expert international sur le dispositif de la convention de la Haye et son application au Mali, le contexte mondial de l’adoption, le système de l’adoption traditionnelle ou encore le suivi post-adoptions.
Des ateliers permettront aux participants de réfléchir à des recommandations, permettant une adoption internationale éthique et respectueuse des besoins de l’enfant privé de famille, afin de se prémunir contre d’éventuelles dérives. L’adoption internationale doit toujours être envisagée comme une solution de derniers recours, la priorité étant données aux solutions locales.

* Le Mali est un des rares pays d’Afrique ayant ratifié la Convention de la Haye de 1993 sur l’adoption internationale. Entré en vigueur en septembre 2006, ce dispositif juridique permet de veiller à ce que les adoptions aient lieu dans l’intérêt supérieur de l’enfant et dans le respect de ses droits fondamentaux. A cet effet, il sécurise les procédures d’adoption pour éviter l’enlèvement, la vente et la traite des enfants en vue d’une adoption.


Outils personnels