LE PRÊT ENTRE PARTICULIERS EN LIGNE SANS FRAIS UNE ÉQUIPE TRÈS DYNAMIQUE A LA TACHE

Vous êtes a la recherche de prêt pour relancer vos activités soit pour la réalisation d'un projet ou vous avez besoin d'argent pour d'autres raisons ?

Par de souci même si vous êtes fiché dans votre pays et n'avez pas accès au financement veuillez contactez ce E-mail: isabellecredit53@gmail.com pour avoir connaissance des conditions d'octroi de prêt et de financement sans tracasseries et dire adieu à vos problèmes financiers.

Veuillez noter les domaines dans lesquels qu'on peut vous aider pour la réalisation de vos projets ou vous sortir de l'impasse

* Financier

* Prêts à l'investissement

* Prêts personnels

Ps : Sachez que nous travaillons à votre satisfaction, vous pouvez suivre votre dossier en ligne afin de connaître son évolution.

Veuillez me contactez par mail :isabellecredit53@gmail.com

2010.10.23 Nouveau jugement pour l’Arche de Zoé

source : lejdd.fr
Déjà condamnés au Tchad, six membres de l’ONG l’Arche de Zoé seront à nouveau jugés, cette fois en France, après une tentative d’enlèvement d’enfants au Tchad en octobre 2007, a-t-on appris vendredi soir. Ils encourent dix ans de prison et 750.000 euros d’amende.

Le président de l’association l’Arche de Zoé, Eric Breteau, et cinq autres membres seront jugés en France, sans doute en 2011, pour “escroquerie, exercice illégal de la profession d'intermédiaire en vue de l'adoption et aide au séjour irrégulier de mineurs étrangers“. Ils encourent dix ans de prison et 750.000 euros d’amende. Les six membres de cette organisation avaient été arrêtés dans l’est du Tchad le 27 octobre 2007, alors qu’ils s’apprêtaient à emmener en France 103 enfants.

Ils avaient été condamnés deux mois plus tard à huit ans de travaux forcés entre autres pour “tentative d’enlèvement“, par la cour criminelle de N’Djamena. Les six membres de cette ONG française ont été transférés le 28 septembre 2007 en France : leur peine y a été convertie le 28 janvier 2008 en huit ans de prison. Ils ont été libérés en avril 2008, à la suite d’une grâce du président tchadien. La procédure française concerne les démarches engagées par l’Arche de Zoé avant le départ au Tchad. L’association a obtenu des sommes de plusieurs milliers d’euros auprès de dizaines d’adoptants européens.

Elle avait promis à ces dernières l’arrivée, voire l’adoption, d’un orphelin originaire de la province soudanaise du Darfour, limitrophe du Tchad. Certaines familles d’adoptants avaient déposé plainte, après médiatisation de l’affaire, ce qui a entraîné cette procédure menée à Paris. Les enfants tchadiens enlevés ont désormais rejoint leurs familles d’origine, selon le magazine La Croix. Ces dernières ont reçu une partie du dédommagement financier promis par l’Etat tchadien.


Outils personnels