l.com pour

* Financi

2010.12.02 Vers de nouvelles mesures pour favoriser l'adoption?

source : famili.fr
Après plusieurs mois de réflexion, le Conseil supérieur de l'adoption doit proposer aujourd'hui plusieurs mesures qui seront présentées à Roselyne Bachelot, ministre de la Cohésion sociale. Ce texte pourrait aboutir à un décret dans les prochains mois, afin de faciliter l'adoption en France.

Le nombre d'orphelins proposés à l'adoption a diminué de près de moitié en cinq ans dans le monde. La concurrence entre les pays d'accueil est donc de plus en plus présente. En France, les parents sont amenés à accueillir davantage d'enfants âgés de plus de cinq ans, des frères et soeurs, des petits malades ou handicapés. Mais le plus souvent, les couples qui obtiennent l'agrément leur permettant d'adopter ne sont pas conscients de cette réalité et ignorent que leurs chances d'agrandir leur famille sont faibles.

La France, un pays laxiste ?

Selon le psychiatre Pierre Lévy-Soussan, “les dossiers français sont aujourd'hui pénalisés par notre procédure, qui est jugée illisible et laxiste par les pays proposant des enfants à l'adoption”. En effet, aucune limite d'âge n'est imposée et il n'est pas rare de voir des personnes de plus de 70 ans se voir accorder une autorisation. Résultat : sur près de 8.000 demandes déposées auprès des conseils généraux, près de 90% ont été acceptées en 2008. L'hexagone manque donc de critères objectifs pour refuser un candidat. En Suède, par exemple, un cours de parentalité est obligatoire avant même de déposer un dossier. L'Italie a également décider de moderniser ses procédures d'adoption. Quant à la Colombie, elle demande désormais des tests psychologiques supplémentaires et la Chine fixe des critères de santé irréprochables et des niveaux d'études supérieures.

Vers de nouvelles règles pour faciliter l'adoption ?

Afin de combler ce retard par rapport aux autres pays, le Conseil supérieur de l'adoption doit proposer aujourd'hui plusieurs mesures qui seront présentées à Roselyne Bachelot, ministre de la Cohésion sociale. Ce texte pourrait aboutir à un décret dans les prochains mois afin de faciliter l'adoption en France. Le Conseil réfléchit notamment sur une meilleure information des couples avant le dépôt de leur dossier, l'instauration d'un critère d'âge entre les parents adoptants et l'enfant, la délivrance de l'agrément par une autre personne que le président du conseil général. Enfin, le Conseil préconise de joindre obligatoirement une notice au dossier d'adoption afin de mieux préparer les candidats à accueillir un tout-petit.

Source : Le Figaro du 2 décembre 2010.


Outils personnels