Vous avez une question à laquelle vous n'avez pas trouvé de réponse sur cette page ni ailleurs sur le wiki? Cliquez ICI pour la poser sur notre forum.

Participez à notre observatoire permanent sur l'adoption : téléchargez le questionnaire à renvoyer à questionnaire(at)coeuradoption.org.
Les résultats 2012 sont consultables ici.

2010.12.10 Adoption internationale en Haïti: le Québec et la forme côte à côte pour soutenir une approche concertée des pays d'accueil

source : gouv.qb.ca
QUÉBEC, le 10 déc. 2010 /CNW Telbec/ - Au terme d'une réunion spéciale de deux jours, madame Luce de Bellefeuille, secrétaire à l'adoption internationale du Québec, et monsieur Jean-Paul Monchau, ambassadeur chargé de l'adoption internationale en France, se félicitent des orientations prises pour soutenir une approche concertée des pays d'accueil en matière d'adoption internationale en Haïti. Initiée par le Québec et la France dans la foulée de la 16e Rencontre alternée des premiers ministres québécois et français, tenue à Paris en novembre dernier, la réunion de Montréal a rassemblé des représentants du Bureau permanent de La Haye et du siège social de l'Unicef à New York ainsi que les autorités centrales de l'Italie, du Luxembourg, des États-Unis et l'autorité centrale fédérale du Canada. Les Pays-Bas, l'Espagne, la Suisse, la Belgique et l'Allemagne ont également apporté leur soutien à cette initiative.

« Les liens étroits qui unissent le Québec au peuple haïtien se traduisent par de nombreux gestes d'amitié et de solidarité. L'adoption internationale est un domaine où nous souhaitons prioritairement apporter notre accompagnement pour que l'environnement législatif, administratif et humain entourant l'adoption serve l'intérêt supérieur de l'enfant. Le travail accompli au cours de ces deux journées intensives a permis de renforcer l'esprit de concertation entre les participants et je suis convaincue que cette initiative de la France et du Québec portera fruit », a déclaré madame de Bellefeuille, secrétaire à l'adoption internationale et directrice générale.

En matière d'adoption internationale, le Québec et la France appliquent la Convention de La Haye et ils ont développé à cet effet des outils de gestion et de contrôle efficaces qui pourraient être adaptés à la réalité haïtienne. La Convention de La Haye a introduit en 1993 dans la législation des pays qui l'ont ratifiée des règles qui encadrent les activités d'adoption et garantissent un meilleur système de protection des enfants confiés à l'adoption internationale. Haïti, qui avait participée à la négociation de cette convention de 1988 à 1993, serait en mesure de signer le texte. Il a été demandé aux autorités centrales de l'adoption internationale des pays réunis à Montréal d'encourager Haïti dans ses efforts pour améliorer le système d'adoption internationale et cela, dans le sens des principes de la convention.

« Le vote, le 7 mai 2010, par l'Assemblée nationale d'Haïti, d'une nouvelle loi sur l'adoption porteuse d'avancées en matière de sécurité des procédures, témoigne de la volonté des autorités haïtiennes elles-mêmes de réformer le processus d'adoption, dans le cadre d'une politique ambitieuse de protection de l'enfance. Il appartient à la communauté internationale d'apporter son appui aux futures autorités haïtiennes pour la mise en œuvre de cette politique », a déclaré l'ambassadeur chargé de l'adoption internationale en France, monsieur Jean-Paul Monchau.


Outils personnels