OFFRE DE PRET CHEZ NATHALIE VASSELIERE

2010.12.17 HAÏTI : DEMANDE D’ÉVACUATION DES ENFANTS EN COURS D’ADOPTION

source : elle.fr

285 enfants haïtiens sur le point d’être adoptés par des familles françaises avant le tremblement de terre du 12 janvier 2010 sont toujours en Haïti à l’heure actuelle. Mais la situation pourrait rapidement évoluer, leurs conditions d’entrée en France venant d’être assouplies. Ainsi, grâce à un accord conclu le 11 décembre dernier entre l’Hexagone et Haïti, tous ces enfants, même dépourvus de passeport, pourront quitter leur pays d’origine avec un simple laisser-passer consulaire. Une bonne nouvelle qui est toutefois assombrie par des contraintes d’ordre technique : il n’y aura pas suffisamment de places dans les avions commerciaux pour ramener tous ces enfants en France d’ici la fin de l’année.

Manque d’avions

« 175 enfants peuvent partir grâce aux laisser passer consulaires, mais comment vont-ils quitter l'île alors que les vols commerciaux ne permettront pas, pour la fin de l'année, le départ de plus de 50 enfants ? », s’interroge Emmanuelle Guerry, porte-parole du collectif SOS Haïti. Autre préoccupation : le sort des 110 autres enfants qui n’ont pas encore pu obtenir de laisser-passer consulaire et doivent attendre dans des conditions difficiles « entre choléra et émeutes ».

Problèmes d’insécurité

Le collectif demande ainsi à la France d’affréter des avions pour évacuer les enfants en urgence. Trois suffiraient, selon Emmanuelle Guerry. Le quai d’Orsay n’a pas encore réagi à cette demande mais a toutefois rappelé que les compagnies aériennes avaient été amenées à suspendre leurs vols commerciaux pendant plusieurs jours suite aux troubles survenus après la diffusion des résultats du premier tour de l'élection présidentielle en Haïti. Pour des raisons de sécurité, le ministère des Affaires étrangères déconseille d’ailleurs aux familles adoptantes de se rendre à Port-au-Prince.

A.S.


Outils personnels