Vous avez une question à laquelle vous n'avez pas trouvé de réponse sur cette page ni ailleurs sur le wiki? Cliquez ICI pour la poser sur notre forum.

Participez à notre observatoire permanent sur l'adoption : téléchargez le questionnaire à renvoyer à questionnaire(at)coeuradoption.org.
Les résultats 2012 sont consultables ici.

2012.06.07 « Ratification symbolique » d’un décret sur l’adoption en Haïti

(Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti) A l’occasion de la « Semaine de l’Enfant » célébrée par la Présidence de la République, un groupe de 27 enfants dont 8 filles ont endossé le rôle de parlementaires le temps d’une visite à l’Assemblée Nationale organisée par l’Institut du Bien-être Social et de Recherches (IBESR) avec le soutien de la MINUSTAH. Cette activité de sensibilisation et de plaidoyer en faveur de la ratification de la Convention de La Haye sur l’adoption internationale s’est faite en présence du Président du Sénat, le Sénateur Simon Dieuseul Desras, de son Vice Président, le Sénateur Andris Riché, et de nombre de sénateurs.

Selon l’IBESR, environ 1,500 enfants haïtiens sont adoptés chaque année depuis l’an 2000. Depuis 1993, la Convention sur la Protection des Enfants et la Coopération en Matière d’Adoption Internationale – connue sous le nom de ‘Convention de La Haye’ – permet d’assurer, par la promulgation de lois correspondantes par les Etats signataires, une protection adéquate aux enfants et de prévenir le trafic et la traite des enfants. Une Convention qui n’est toujours pas ratifiée par le Parlement haïtien mais que le Président du Sénat a promis de ratifier le lundi 11 juin 2012, pour marquer la Journée de l’Enfant Haïtien, pavant ainsi la voie à l’instauration d’un cadre légal aux procédures d’adoption dans le pays.

Outre l’IBESR et la Brigade de Protection des Mineurs de la Police Nationale d’Haïti, plusieurs autres institutions nationales et internationales, telles World Vision, Save the Children, Plan International, le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), l’Organisation des Etats Américains (OEA), le Foyer Saint Vincent et l’Unité de Protection de l’Enfance de la MINUSTAH se sont impliquées dans cette activité.


Outils personnels