La syphilis congénitale

La syphilis congénitale est une maladie qui doit être dépistée chez les enfants les plus jeunes. Il s’agit d’une pathologie très grave si elle n’est pas traitée. Un traitement antibiotique est particulièrement efficace. Le test sérologique doit être réalisé chez tous les nourrissons adoptés en France, voire chez les enfants plus grands qui auraient pu être victimes d’abus sexuels. Les nourrissons ont eu généralement une contamination maternelle, il s’agit alors d’une syphilis congénitale.1)

Les symptômes

Dans le cas d’une syphilis congénitale précoce (chez le nouveau né):

  • Le “coryza précoce” du nouveau-né est le symptôme le plus fréquent de la syphilis du nouveau-né. C’est un écoulement nasal bilatéral formant des croûtes adhérentes qui obstruent les narines gênant la tétée du nouveau-né.
  • Le “pemphigus palmo-plantaire” est la présence de bulles contenant un liquide trouble, verdâtre sur la paume des mains et la plante des pieds qui se rompent souvent lors de l’accouchement laissant une croûte qui tombe en laissant une cicatrice rouge violacée.
  • Les “syphilides érythémato-papuleuses” sont des éléments rose se trouvant autour des orifices naturels, sur les fesses et les membres inférieurs.
  • L'“ostéochondrite syphilitique”, le plus souvent au niveau du coude de façon bilatérale et symétrique entraînant des douleurs puis une impotence. L'enfant garde son bras collé au corps, coude plié et main tombante.

D’autres organes peuvent être atteints (foie, rate, reins…)

Le diagnostic

Il s’agit de rechercher le tréponème (genre de bactéries responsables de la syphilis) dans les lésions.


Le traitement

Il s’agit de faire des injections en intramusculaire de pénicilline G.


Outils personnels