La tuberculose

La tuberculose n’est pas rare dans les pays pauvres. Elle doit être systématiquement dépistée chez l’enfant à l’arrivée en France. La tuberculose est une maladie infectieuse causée par une bactérie (bacille de Koch ou BK) qui entraîne généralement une infection au niveau des poumons (il arrive aussi que d'autres organes soient atteints comme les os, extrêmement rarement les autres).

Attention ! Depuis le début de l'année 2008, il y a une recrudescence des cas de tuberculose en Ethiopie. De 1 ou 2 cas par an dépistés par le Dr JV de Monléon, il sont passés de 5 à 10 !1)

Les recommandations du Dr JV de Monléon

Pour chaque enfant qui arrive d'Ethiopie (mais aussi pour les autres, il y a de la tuberculose un peu partout dans le monde), il est nécessaire de faire une intra dermo réaction. C'est à dire une petite piqure sous la peau (appelée autrefois cuti) et d'en lire le résultat 3 jours après.

Si la réaction est importante, cela veut dire que le bacille est là, et il faut dans ce cas hospitaliser l'enfant quelques jours. Il aura alors des radios, scanners analyse de sang, d'urine et des tubages dans l'estomac à la recherche de ces sécrétions. Cette hospitalisation est indispensable pour faire la différence entre les différents formes de tuberculose et adapter le bon traitement.

Pour tous : l'examen important est bien l'intra Dermo Réaction, une radio des poumons ne suffit pas, la tuberculose n'est pas que pulmonaire.

Les symptômes

  • perte de poids ;
  • fatigue ;
  • diminution de l'appétit ;
  • fièvre et toux grasse .

La tuberculose est décelée grâce à des tests intradermiques, des radios pulmonaires et l’examen des expectorations.

Transmission de la tuberculose

Transmission par voie aérienne par les expectorations pulmonaires et la salive lorsqu’une personne infectée tousse ou éternue.
Dans les semaines qui suivent l'infection, le système immunitaire réagit à la présence des germes et empêche généralement leur multiplication. Toutes les personnes infectées ne développeront pas la maladie. On parle en ce cas de primo-infection (la personne n'est pas contagieuse et développe tous les symptômes sans atteinte d'organe)

Les traitements

La tuberculose est une maladie à déclaration obligatoire (D.O.). Celle-ci doit être effectuée auprès de la D.D.A.S.S. du domicile du patient pour toute tuberculose-maladie mise au traitement curatif, même en l'absence de preuve bactériologique. La primo-infection ne doit pas être déclarée. Une sérologie V.I.H. doit être systématiquement proposée au malade tuberculeux.
La tuberculose donne droit à une prise en charge à 100 % par la Sécurité sociale (affection de longue durée) qui doit être demandée à la Caisse primaire d'assurance maladie par le médecin traitant. En cas de non-couverture sociale, il existe différentes possibilités de prise en charge gratuite, notamment par les dispensaires antituberculeux. L'aide d'une assistante sociale avertie est souvent nécessaire pour organiser un bon suivi thérapeutique.

Le traitement de toutes les formes de tuberculose repose sur la prise régulière d'antibiotiques. En cas de tuberculose bacillifère, l'isolement, avec ou sans hospitalisation, est recommandé pendant la phase de contagiosité, laquelle peut être évaluée à 10-15 jours. La levée de l'isolement peut être décidée au vu de l'amélioration clinique, du retour à l'apyrexie et d'une négativation de l'examen microscopique direct des crachats. En cas de doute sur l'existence d'une résistance des bacilles, l'isolement doit être prolongé. 2)


Outils personnels